Zéro déchet, mes 9 petites pierres à l’édifice

Zéro déchet, mes 9 petites pierres à l’édifice

Certains diront que le zéro déchet est un effet de mode ou une lubie pour certains, mais moi je pense que ça doit être une préoccupation de chacun pour notre avenir et surtout ceux de nos enfants. Évidemment que nous aurions dû commencer il y a bien longtemps, mais comme on dit vaut mieux tard que jamais.

Cela fait deux ans (oui seulement 🙈) que j’ai vraiment pris conscience de l’impact de notre quotidien et de notre surconsommation sur l’environnement. Alors depuis j’ai mis en place quelques changements :

Les lavables

1. Coton lavable

J’utilisais des petits cotons jetables pour me démaquiller et aussi des plus grand lors des changes de mon fils.

Ma belle-mère m’a proposé de me faire des cotons lavables et j’ai de suite dit oui. Elle a utilisé deux matériaux pour les faire : le polaire, idéal pour les fesses de mon fils et en éponge de bambou pour moi.
Ils ont l’avantage d’être écologique vu qu’ils sont lavables et d’être jolis, car on peut choisir le tissu qui recouvre le matériau de lavage.

Malgré les nombreux lavables, la grande majorité est restée utilisable. Maintenant que mes enfants ont grandi, ils les utilisent pour se débarbouiller le visage. Pour ceux qui sont devenus un peu trop rêches pour nos peaux, je les utilise comme lavette pour des petites surfaces comme pour laver le lavabo.

Avantages : zéro déchet, écologique, économique, lavable, multi-fonction, pratique, doux, personnalisable
Inconvénients : s’abime après de très nombreux lavages

2. Essuie-tout lavable

Nous étions des grands consommateurs de papier essuie-tout pour nettoyer un peu tout dans la maison et nous sommes passés aux lavables. Ils sont en tissu coton et tissu nid d’abeille.

Nous nous sommes bien habitué à l’utiliser, c’est vraiment pratique. Ils sont un peu plus petits que la version papier, mais ils sont vraiment plus absorbants. Puis comme les cotons lavables, vous pouvez choisir la couleur du tissu et donc, l’avoir à votre goût.

Avantages : zéro déchet, écologique, économique, lavable, multi-fonction, pratique, personnalisable, plus absorbant
Inconvénients : s’abime après de très nombreux lavages

3. Éponge lavable ou en silicone

Je trouve que les éponges vendues en commerces sont des nids à microbes parce qu’elles peuvent être utilisées pour diverses choses : vaisselle, nettoyage de la table et pleins d’autres surfaces. Aussi, elles s’usent vite et doivent être changées souvent.

Du coup, nous on a opté pour la version lavable.
Celle faite main s’appelle un Tawashi. Elle peut être fabriquée avec de la laine créative Bubble, comme la mienne, avec du tissu ou en utilisant des vieux vêtements.

J’ai adoré l’éponge faite par ma belle-mère parce qu’elle a gardé les couleurs de l’éponge traditionnelle et je trouve qu’elle fait bien illusion. Au niveau lavage de vaisselle, elle est aussi fonctionnelle que celle en commerce. Concernant l’hygiène, on la lave à la machine à laver très régulièrement et elle ressort bien propre.

Avantages : zéro déchet, écologique, économique, lavable, possibilités de nombreux design et forme, lave bien
Inconvénients : s’abime après de très nombreux lavages

J’ai testé aussi l’éponge en silicone avec grattoir intégré, achetée en commerce. La promesse était tentante : moins de produit vaisselle (grâce à un espace à l’intérieur de l’éponge pour y déposer le liquide) et une utilisation longue durée. Je n’ai pas été emballé lors du lavage de la vaisselle, car je n’ai pas trouvé cela maniable et pratique. Je pense même avoir utilisé plus de produit vaisselle.

Avantages : zéro déchet, écologique
Inconvénients : pas pratique, pas maniable, ne lave pas bien

Alimentaire

4. Composteur

Depuis que nous avons déménagé, nous avons pu bénéficier du composteur à une dizaine d’euros grâce à l’aide de la région. Nous l’avons installé sur le côté de la maison pour pouvoir y accéder facilement.
Cela nous permet de mettre toutes les épluchures de légumes et de fruits. Sachez aussi que les mouchoirs en papier et les essuie-tout peuvent être mis dedans.

Avantages : zéro déchet, écologique, allège la poubelle d’ordures ménagères et forme du compost
Inconvénients : volumineux et encombrant

5. Filets à légumes et fruits

Dans les supermarchés ou chez les primeurs, ils proposent des sacs soit en plastiques transparent jetables, soit en papier kraft ou soit en amidon de maïs (biodégradable).

C’est entre deux rayons de fruits et de légumes, que le supermarché proposait d’acheter ces filets en coton. J’ai de suite été emballé par le produit. Il y a plusieurs tailles, ce qui permet de choisir le filet en fonction de la quantité prise. Ils laissent entrevoir le contenu et permettent de le laisser à l’intérieur après l’achat grâce aux aérations. La corde de resserrage permet de fermer et de transporter facilement.

Avantages : écologique, pratique, lavable, peut garder les fruits/légumes à l’intérieur, fermeture facile avec la corde de resserrage

6. Pochons à vrac

J’achète certains aliment en vrac comme le flocon d’avoine, les fruits secs, des chips de fruits et quelques féculents comme le riz et les pâtes.
Depuis peu, j’ai acheté des sacs en coton fermés par une corde de resserrage. Sur certaines balances de supermarché (comme à Carrefour), le poids du sac est soustrait.

Avantages : écologique, lavable, fermeture facile avec la corde de resserrage
Inconvénients : RAS

7. Bouteilles en verre/gourdes

J’utilise les gourdes en inox pour pouvoir boire quand je vais au travail. Ceci économise les bouteilles en plastique et aussi les verres. J’en ai une, couleur vieux rose avec des princesses dessus achetée chez Cultura et une autre, à l’effigie de Harry Potter achetée à Primark.
Pour la maison, j’utilise ma bouteille en verre avec infuseur à thé de chez Ikea. Elle est vraiment pratique et pas chère. Moi je fais des infusions froides et cela permet d’avoir une alternative aux boissons plus caloriques comme les softs.

Avantages : zéro déchet, écologique, pratique, joli, résistante
Inconvénient : RAS

8. Emballages alimentaires

Pour éviter les films étirables et le papier aluminium qui sont jetables, j’ai trouvé chez Ikea des cloches alimentaires en silicone de forme rectangle et ronde pour mettre sur les plats. Aussi, toujours dans le même matériau, nous avons des emballages alimentaires de petites tailles pour protéger des aliments ouverts comme des yaourt ou des aliments coupés comme des légumes.

Avantages : zéro déchet, écologique, économique, texture agréable, bien hermétique
Inconvénients : Taille limitée

Hygiène

9. La cup menstruelle

Après l’arrivée de mon deuxième fils, j’ai été intrigué par la cup menstruelle quand j’allais à la pharmacie. Je me suis dit que j’allais essayer malgré mes appréhensions et franchement je ne regrette vraiment pas.
Fini la sensation d’inconfort, de fuites et de galère quand le stock de protection est terminé. C’est économique, car elle est efficace pendant des années, mais surtout elle est inoffensive. Nous avons pu voir aux informations et sur les réseaux sociaux, la quantité de produits chimiques présents dans les tampons et l’impact très nocif chez certaines personnes qui entraine le syndrome du choc toxique.

Avantages : Zéro déchet, écologique, économique, confortable, inoffensif, économique
Inconvénients : RAS

Conclusion

Je suis fière de faire ces petits gestes pour notre planète et de montrer à mes enfants la direction à suivre.
Mais j’ai encore beaucoup à faire surtout quand je vois encore la quantité d’emballages qu’il y a dans ma poubelle d’ordures ménagères. C’est impressionnant et cela fait peur.
Les marques, je pense, commencent à réfléchir pour des alternatives, mais tout cela prend du temps.
Je devrais aussi me pencher sur le faire soi-même en ce qui concerne les produits ménagers, la lessive et autre… qui utilisent un grand nombre de plastiques.

Je vous ai partagé mes petits gestes et je serai ravi de connaitre les vôtres. J’aimerais en découvrir d’autres pour pouvoir m’améliorer dans cette aventure du zéro déchet.

3 commentaires

  1. Bravia c’est déjà tellement bien!❤️

  2. Unefamilledeprovence

    C’est peut-être un effet de mode mais c’est une belle mode qui se préoccupe de notre planète avec de petits gestes on peut faire une belle avancée bravo pour ton article

  3. On a plus ou moins les mêmes gestes ici en plus du tri sélectif (le plus facile à mettre en place selon moi), et j’essaie de faire la plupart des produits ménagers moi-même (deo, lessive, produit nettoyant, …) et on est passés aux savons solides pour ne plus utiliser de gel douche en bouteille plastique. Les enfants ont fait des tawashis aussi, mais on utilise encore trop souvent d’éponges de supermarché 🙈

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :